Gros plan sur l’examen SST suggéré par Pôle Emploi

 

    

suggéré par Pôle Emploi

 

Comme son nom le laisse suggérer, un accident peut survenir à n’importe quel moment et touche n’importe qui.

C’est le cas notamment dans les entreprises où les employés sont les premières victimes d’un accident de travail ou d’un malaise.

Et c’est d’autant plus vrai si des travaux dangereux sont effectués à l’intérieur de celles-ci.

Ce qui a d’ailleurs amené le législateur par le biais de l’article R.4224-15 du Code du travail à rendre obligatoire la présence de secouristes dans certains ateliers et chantiers spécifiquement définis.

Il s’agit donc du Sauveteur Secouriste du Travail (SST) dont la première mission est de porter assistance au personnel victime d’un malaise ou d’un accident au sein de l’établissement où il officie.

Ses prestations s’arrêtent quand les secours publics arrivent sur place.

Il doit également chercher à connaître les risques dans son entreprise et proposer des actions pour sensibiliser les employés tout en prévenant les différents types d’accidents.

Une évaluation en fin de formation Il est important de souligner que personne ne peut prétendre devenir un Sauveteur Secouriste du Travail (SST) du jour au lendemain.

En effet, elle doit au préalable suivre une formation pas cher qui dure au minimum 12 heures et qui lui permet d’adopter les bons réflexes en cas d’accident et d’agir en fonction de l’état clinique de la victime.

Cet apprentissage lui enseigne également comment pratiquer les différents gestes d’urgence pour obtenir une efficacité maximale et comment utiliser les matériels de réanimation qu’il a sous la main.

Il apprend en outre à alerter rapidement les secours et à leur décrire la situation avec précision.

À la fin de sa formation pas cher, le stagiaire sera évalué selon les critères définis par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

Si ses connaissances sont jugées satisfaisantes, il se verra décerner le diplôme SST.

Il ne faut pas oublier que Pôle Emploi ne se contente pas d’aider les personnes en chômage à décrocher un emploi.

En effet, l’institut Pôle Emploi peut également prendre en charge les frais de formation de celles-ci, comme c’est le cas si elles souhaitent devenir SST.

Contactez-nous

France Sûreté Sécurité Incendie
1Voie Félix Eboué  2ème étage 94000 Créteil 
fssi.formation@gmail.com
01 45 21 81 77
01 09 89 15 30 99
 

Sécurité au travail

 

Titre RNCP

Suivez-Nous sur